Bye-bye Emotions

Producteur : Koganemushi
Vocal : Hatsune Miku
Romanisation : Hazuki no Yume
Traduction : Mukuro
.


.
Lyrics :
.
Eseakoukariaodik
Eseakoukariaodik
.
“gomen kudasai na.”
mayoikonda bukimi na mori no tochū de
yuragu hikari ni izanawarete yami ni tokete yuku
“kotchi e oide yo.”
temaneki suru kamen tsuketa shōnen ga
“issho ni asobō” to sashidashita te
michibikareru mama
.
kansan to shita michi o sugi tōku dokoka de
kimyō na min’yō ga kikoeru
jojo ni chikazuite tadoritsuita yakata no doa o hiraku
.
“yōkoso koko wa ‘kenja no yakata’”
issho ni wa ni natte odore
“tanoshige na koe” ni michibikaretara
sore ga kokoro no kagi da
.
“eba uu jonca noia
seko yo kurai adoki”
chinmyō na uta wa owaranai
“’osore’ mo ‘fuan’ mo wasurete shimae”
namida to tomo ni baibai
.
hashagi tsukarete nemuri ni tsuita
monokuro na yume no naka de
“kōkai” bakari boyaite iru
shōnen ga naite iru
.
…fui ni me o samasu “koko wa doko da?”
pātijō ni ita hazu nanoni
kurayami no naka ashioto ga naru
…dareka kita yō da
.
“sono ‘kanjō’ o kaitorimashō.” to rōba
“masuku mo omake ni dōzo.”
“’tsurai kanjō nante fuyō deshō?” bukimi ni hohoenda
.
itami o wasure dare kara mo sukare
sekai ni tokeru perusona
kao ni kabureba minna nakama da ne
keredo nanka okashii na…
.
“ui” ya “kanashimi” o uriwatashitara
“yorokobi” made wasurete
nokosareta no wa “munashisa” dake sa
boku wa dare? kimi wa nani?
hikari moreru tobira hirakeba
kaitorareta “kanjō” nado ga shisutemu ni torikomareteku
kotoba wa reika shite kikaijikake no ningyō wa katakata to ugokidashite yuku
me o koraseba soko wa ā…
.
utau gōsuto warau andoroido
ningyō no yō ni odoru hito yo
“ai” mo “yorokobi” mo wasurete shimatte
kamen no naka wa nopperabō
.
kaeshite okure yo boku no “kanjō”
“tanoshige na furi” o kowase
koko wa nemureru “kūkyo” no kotō
odorasareru sono mae ni
sugu soko kara nigedase
.


.
Traduction :
.
snoitomé sem iom-sdneR
snoitomé sem iom-sdneR
.
“Excusez-moi,”
appelle une voix alors que j’errais, perdu, dans une forêt effrayante.
Séduit par la lumière qui vacille, je me fonds dans les ténèbres.
“Venez par ici,”
m’appelle le garçon avec un masque.
“Jouons ensembles,” il tendit la main,
et je le laisse me guider.
.
Nous empruntons alors un chemin tranquille, et quelque part au loin,
Je peux entendre une étrange chanson populaire.
Progressivement, nous nous approchons et arrivons à un manoir. Nous ouvrons la porte.
.
“Bienvenue. C’est le ‘Manoir de la Sagesse’.”
Viens, rejoins le cercle et danse.
Si tu as été guidé jusque ici par ces “voix chaleureuses,”
alors c’est la clé de ton cœur.
.
“ruoma’l ed tnemitnes el reloV
snoitomé sem iom-sdneR”…
Cette chanson étrange ne s’arrête jamais.
“Que ce soit « la peur » ou « l’angoisse », oublie-les simplement.”
Dis-leur au revoir, ainsi qu’à tes larmes.
.
Après avoir beaucoup batifoler, j’étais fatigué et me suis endormi.
Dans mon rêve en noir et blanc,
il y a un jeune homme qui pleure,
qui se plaint à propos de ses regrets.
.
…Je me réveille soudainement. “Où suis-je ?”
Je devrais être à la fête, et pourtant…
On peut entendre des bruits de pas dans l’obscurité.
…On dirait que quelqu’un vient.
.
“Laisse-moi t’acheter ces « émotions »,” dit la vieille femme.
“Je te donnerai aussi ce masque gratuitement.”
“Personne n’a besoin de ces ‘émotions douloureuses,’ n’est-ce pas ?”, elle sourit sinistrement.
.
Tout oublier à propos de la douleur, être aimé de tout le monde ;
un personnage qui me permettrai de me fondre dans la masse.
J’ai juste besoin de porter ça, et tout le monde sera mon ami.
Mais quelque chose ne tourne pas rond…
.
Une fois mon “malheur” et ma “tristesse” vendus,
j’ai fini par même oublier la “joie.”
Tout ce qui reste est un grand “vide.”
Qui suis-je ? Qu’êtes-vous ?
.
Quand j’ai ouvert la porte par laquelle s’enfuyait de la lumière,
je vois les “émotions” et tout ce qui avait été acheté alimenter une machine.
Tous les mots sont spiritualisés, et les poupées de métal commencent à faire du bruit et à se mouvoir.
En me rapprochant pour voir, ce que je trouve là, hélas…
.
Des fantômes qui chantent et des robots qui rient.
Ô, des humains qui dansent comme des poupées.
Ils ont tout oublié de la “peine” et de la “joie,”
et sous leur masque, aucun n’a de visage.
.
S’il vous plaît, rendez-moi mes “émotions”.
Détruisez cet “acte chaleureux.”
Cet endroit est l’île endormie du “vide.”
Enfuis-toi de là maintenant
avant que tu ne deviennes une marionnette tirée par des ficelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s