Balloooon Syndrome

Producteur : Babuchan
Paroles : Komoriuta
Vocal : Hatsune Miku
Romanisation & Traduction : Mukuro
.


.
Lyrics :
.
kore wa totemo kanashii uta
ano ko ga kuchiasobu
kodoku na sora de
.
kore wa totemo kodoku na uta
tatenai watashi ni
hikari miseru no
.
kareta hana wa nido to iro o tsukenai
nanimonai karada ni
nande ame o furasu no ?
.
shinzou no kodou wa takamaru
kore wa anata ga ueta hana no taiji yo
.
tsumi no you ni batsu no you ni
akai hana o watashi ni
sakaseta mama
.
ano ko ga hanareteku yume no naka ni kieteku
.
kono ryoute o genjitsu uso no byoushin
mayowase tadayoi
tsuretekanai de to naiteita
san nii ichi zero
.
“shinda”
.
ano ko ga hanareteku yume no naka ni kieteku
watashi ga kowareteku yume no naka ni ochiteku
.
ano ko ga hanareteku yume no naka ni kieteku
watashi ga kowareteku hana no iro o kesareta
.
kore wa totemo kodoku na uta
.


.
Traduction :
.
C’est une chanson très triste
Que cet enfante fredonne
Dans ce ciel désolé.
.
C’est une chanson très seule.
Elle me montre la lumière,
Alors que je ne peux pas tenir debout.
.
Les fleurs fanées ne peuvent fleurir une seconde fois.
Pourquoi est-ce qu’il pleut
Sur ce corps vide et stérile ?
.
L’impulsion de mon cœur a accéléré.
Voici le fœtus de la fleur que tu as plantée.
.
Comme un péché ; comme une malédiction,
Tu m’as chargée du fardeau
De garder cette fleur rouge fleurie.
.
Cet enfant s’éloigne de moi, disparaissant dans mon rêve.
.
Ces deux mains. La réalité. Les aiguilles de l’horloge trompeuse.
Trompant. Dérivant.
Il a pleuré, me demandant de ne pas l’emporter.
Trois, deux, un, zéro.
.
“Il est mort.”
.
Cet enfant s’éloigne de moi, disparaissant dans mon rêve.
Je suis brisée, m’écrasant dans les profondeurs de mon rêve.
.
Cet enfant s’éloigne de moi, disparaissant dans mon rêve.
Je suis brisée. Ma fleur a été privée de sa couleur.
.
C’est une chanson très triste.
.


.
*Note de traduction :
– Dans cette chanson, deux « histoires » sont possibles : Tout premièrement, on peut penser à une jeune fille tombée enceinte qui décide d’avorter (« Voici le fœtus de la fleur que tu as plantée »). On peut aussi penser que cette grossesse est une erreur ou alors non désirée, cela peut être un viol aussi. Deuxième hypothèse, on peut penser que l’enfant est né (« Tu m’as chargée du fardeau de garder cette fleur rouge fleurie ») et qu’elle le tue tout simplement (« Il a pleuré, me demandant de ne pas l’emporter. Trois, deux, un, zéro. Il est mort.”).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s