DANCER

Producteur : Yunozuke
Paroles : Gyuuniku
Voice Manipulator : YuzukeKira
Illustration : Alice Hato
Vocal : Kagamine Rin
Traduction : Mukuro
.


.
Lyrics
.
naze toritsukareta no ?
kono karada
.
wake mo naku egaita mono ga
kansei ni okasareru
.
watashi janai watashi ga
senaka oshite, haimawari tsuzuke
daitan ni, kowakuteki ni
anata o motomedashita
.
mite iru dake de
kizamikomu yōni
kuzushite shimaitaku naru no
.
kodoku ga hatete
ashi wa ugoita
yurameku watashi o tsurete
hajimeyou, dansu o
.
kagayaita seijaku
maku o ake
.
mugon kara hitokoto dake de
shuumoku wa tachiagaru
.
matteta, zutto matteta
kimi ga kuru no tanoshimi ni shiteta
sore dake, sore dake demo
watashi wa umarekawareru
.
tsutsumarenagara
towa no chikaku made
tomoni furikazashite hikaru
.
todoketai nara
dou sureba ii ?
tanjun, watashi wa iu no
hajimeyou, dansu o
.
kousasuru jikuashi
chokkakkou bibappu no toriru
akuseru kaketa, suwingu shite bureiku
oto ni awasete tomaranai yo shoudou wa
wakitachimawaru hodo ni wakaru no
.
kodoku ga hatete
ashi wa ugoita
aa, hora, watashi wa odoru
hajimeyou, dansu o
.


.
Traduction :
.
Qu’est-ce qui est venu
Pour posséder mon corps ?
.
Sans raison, tout dans mon esprit
Est emmené par le son des acclamations.
.
Il y a une sensation de picotement,
Comme si un autre moi me poussait dans le dos.
Courageusement, et de façon séduisante,
Je sors le grand jeu, te poursuivant.
.
Juste te regarder
Me donne envie de te brriser,
Comme pour laisser mes propres marques sur toi.
.
Ma solitude a pris fin,
Et mes pieds ont commencé à bouger.
Prends-moi avec toi, mon corps se balance en rythme.
Allons, commençons notre danse.
.
Soulève le rideau
Sur ce calme radiant,
.
Je peux faire bouger la foule
Avec un seul mot, brisant le silence.
.
J’ai attendu, attendu si longtemps.
Comme j’ai eu très envie que tu viennes.
C’est tout ce qu’il faut ; vraiment, c’est tout ce qu’il faut
Pour moi renaître.
.
Nous sommes enveloppés par la musique,
Bougeons nos mains en l’air, et brillons,
Jusqu’à ce que nous le devenions pour toujours.
.
Que devrais-je faire
Pour que tu comprennes ce sentiment ?
C’est si simple ; je dirai juste :
« Allons, commençons notre danse. »
.
Les jambes croisées,
Tombant à pic sur la chanson du Bebop,
Accélérant, se balançant et freinant aux sons de la musique.
Je ne peux pas retenir cette énorme envie.
Elle brûle en moi, je ne peux pas la manquer.
.
Ma solitude a pris fin,
Et mes pieds ont commencé à bouger.
Aah, regarde, je danse.
Allons, commençons notre danse.
.


.
*Note de traduction :
– Le bebop, ou bop, est un genre musical de jazz ayant émergé dans les années 1940 et 1950. Son influence s’étend à presque tous les styles de jazz.
– « Hit the gas » veut dire « appuie sur le champignon ». Dans ce genre de chanson (dont vous avez très certainement deviné le thème), je me suis dit que cela ne correspondait pas vraiment alors j’ai pris la liberté de traduire ça en « accélérer ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s